Retour expérience Pegasus NC 0117

LE SYNDICAT DES EAUX DE RENOM CHALARONNE ECONOMISE 150 000L D’EAU POTABLE PAR JOUR EN MODULANT LA PRESSION SUR SON RESEAU

Porté par une volonté de réduction des pertes en eau potable et dans le cadre de la Loi n°2010-788 du 12 juillet 2010 (Loi Grenelle II), le SIE Renom Chalaronne a souhaité accroitre son rendement réseaux en agissant sur la pression. Outre le fait de préserver cette ressource naturelle, cette démarche a permis au SIE Renom Chalaronne de limiter ses coûts de production et de réduire ses coûts d’exploitation.

Situation et problématique

Le syndicat, situé sur le plateau des Dombes en milieu rural, est composé de 10 communes pour un total de 5000 habitants. Sur les 260km de réseaux d’eau potable, le rendement moyen est inférieur aux critères de la Loi Grenelle II (>85% en milieu urbain & entre 65 et 85% en milieu rural) ; dues en majeure partie aux 75km de réseau en PVC collés, créant des micro-fuites au niveau des jointures par vieillissement prématuré de la colle.

 

Le renouvellement du réseau s’avérant un investissement trop onéreux pour le SIE, leur choix s’est naturellement porté sur la modulation de pression Pegasus+ avec pour objectif un gain économique rapide et constant à court et long terme.

Solution alternative ou complémentaire à la recherche de fuite, la modulation de pression permet de :

Réduire l’alimentation des fuites tout en conservant une pression optimale en tout point du réseau. Les coûts de production sont réduits par minimisation du débit de fuite.

√ Diminuer la pression moyenne dans le réseau pour accroitre la longévité du réseau et réduire les investissements futurs dus aux casses du réseau.

Résultats constatés
Après quelques mois d’utilisations, une baisse significative du débit moyen est constatée : -6m3/h.

Palier N°1 : Phase d’auto-apprentissage du fonctionnement du réseau équipé

Palier N°2 : Mise en place de la modulation de pression en fonction d’un point de référence du réseau, appelé point critique

Palier N°3 : Changement du point critique de référence après optimisation des scénarios de programmation.

Avis de Philippe POTTIER, chef de projet, SUEZ

« Au vu des résultats obtenus lors de l’installation, nous pouvons convenir que la solution déployée est un véritable succès tant pour l’exploitant que pour le maitre d’ouvrage et ses usagers du service.

Le maitre d’ouvrage voit en ce système une limitation des pertes en eau et permet d’assurer un rendement de réseau suffisant pour respecter les critères de la Loi Grenelle II.

L’exploitant quant à lui, voit une diminution des charges d’énergie électrique, du coût de main d’oeuvre de recherche de fuites, une meilleure connaissance du fonctionnement de ses réseaux et un amortissement des à-coups hydrauliques générateurs de casses. »

Recent Posts

Start typing and press Enter to search