Optimisation des rendements par sectorisation du réseau d’eau potable

 In Etudes de cas

Surveillance des réseaux de distribution d'eau potable

Contexte & Risques

Une société de distribution d’eau potable américaine desservant environ 90 000 consommateurs via un réseau de plus de 1 600 kilomètres s’est fixée pour objectif d’examiner les moyens de contrôler et récupérer les pertes en eau afin de réduire les eaux non-génératrices de revenus, de l’ordre de 30 % de la production totale.

En raison de la zone géographique conséquente et des différentes infrastructures existantes, il a été décidé d’effectuer une sectorisation du réseau d’eau potable en plusieurs points de comptage. Une solution permettant de surveiller les débits dans les différentes zones définies a dû être mise en place dans le but de déterminer et de confirmer les niveaux de pertes en eau et par la suite, de réagir rapidement en localisant et en traitant les fuites dès leur production.

Solutions & Résultats

Le choix s’est porté sur le déploiement de débitmètres électromagnétiques à insertion HydrINS 2.1, solutions offrant la flexibilité nécessaire dans la gestion des différents points de mesure et la qualité des données dont le client avait besoin pour se concentrer entièrement sur son programme de réduction et de pilotage des eaux non-génératrices de revenus.

Les caractéristiques et fonctionnalités de l’HydrINS 2.1 en ont fait la solution idéale pour répondre à cette problématique :

  • Très grande précision de mesure sur les faibles débits,

  • Installation permanente ou temporaire sans interruption de la distribution d’eau potable avec possibilité d’ajouter des capteurs additionnels et afficheurs LCD,

  • Relève quotidienne des données de débit et de pression à distance possible via automate autonome DTU2 4G/3G,

  • Paramétrage d’alarmes sur évènement et pilotage d’actions à distance à travers le logiciel Winfluid NG.

Au cours des deux premières semaines d’opérations, les débitmètres électromagnétiques ont contribué à des économies d’environ 1 500 litres d’eau par minute ainsi qu’à la détection d’une fuite sous un ruisseau qui n’aurait pas été découverte sauf en cas de défaillance totale du système.

En analysant les données de chaque zone sectorisée du réseau, les économies totales réalisées à ce jour ont été estimées à 1 290 $ (≈1 220 €) par jour soit 470 850 $ (445 000 €) par an.

Avis client & Perspectives

L’ensemble des points de comptage du réseau d’eau potable couverts par la société de distribution sont désormais instrumentés de ces solutions pertinentes dans l’aide à l’optimisation des rendements en eau potable. Les études du réseau et de détection des fuites se sont poursuivies avec pour objectif de réduire à moins de 15 % de la production totale les eaux non génératrices de revenus.

En savoir plus sur HydrINS 2.1
Recent Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search