Détecter, Anticiper & Gérer les effluents toxiques dans une station d’épuration industrielle (STEI)

 In Etudes de cas

ÉVALUATION & OPTIMISATION DES PROCÉDÉS

img_6201

Contexte & Risque

Sur un site industriel, le maintien des performances de traitement des effluents générés par les activités de production est souvent un véritable challenge pour les exploitants, dû notamment aux fluctuations importantes de charges, de pH ou encore, de conductivité. Contrainte supplémentaire de ce type d’effluent, la présence de composés toxiques pour la biomasse est un risque majeur pour le bon fonctionnement du traitement épuratoire. La gestion de ces crises est un enjeu critique pour maintenir l’activité de production du site ainsi que la conformité réglementaire des rejets en sortie de traitement. 

Sur une plateforme chimique, un exploitant de station souhaite identifier les effluents responsables des chocs toxiques impliquant arrêt d’exploitation (> 50 k/jour), non-conformité et pénalités financières (> 5 k€). Afin de répondre à la demande du client, l’installation de 3 systèmes multiparamétriques NODE Solutions & Services (biocapteurs microbiens NODE fonctionnalisés avec la biomasse de la STEI, pH, conductivité, potentiel d’oxydoréduction) a été réalisée.

Résultats

L’étude de 3 mois a permis d’identifier les effluents responsables des chocs toxiques. Bien que le pH des effluents du site 1 varie de manière importante (4-11), ils n’impactent pas le fonctionnement de la biomasse. A l’inverse, la variation de l’effluent du site 2 impacte directement la communauté microbienne entrainant une chute immédiate du signal du biocapteur. Bien que résiliente, la biomasse retrouve son activité initiale après seulement plusieurs jours.

Avis client & Perspectives

L’étude a permis de comprendre les interactions entre les effluents provenant des deux sites et l’impact sur la capacité de la STEI à faire face à ces épisodes de toxicité. Malgré un effet de dilution important généré par les débits, il a été possible de détecter et d’anticiper les chocs toxiques. L’exploitant a pu échanger avec les industriels afin de les alerter sur le besoin d’adapter leur pré-traitement avant rejet vers la STEI.

Recent Posts

Start typing and press Enter to search